jeudi 23 novembre 2017

Ricky Hollywood – Le modeste album

Ricky Hollywood – Le modeste album

Ricky Hollywood fut une des belles découvertes "chanson pop" de l’année 2015. Mes meilleurs succès d'estime 2002-2010 paru chez Gonzaï fin 2014, révélait un talent pur, avec une écriture sensible, avec des chansons à la fois drôles, légers ou bouleversants sur des musiques électro-pop cheap 80’s délicieuses.
Deux années ont passé durant lesquelles Stéphane Bellity a fait plein de choses dont composer Le modeste album. On y trouvera 9 titres souriants et scintillants, lorgnant, comme chez Bertrand Burgalat (qui fait une apparition sur L’amour peut-être) vers la variété rétro et classieuse, avec des textes légèrement décalés et poétiques et souvent très beaux. Ce disque m’a fait mon été, il me fera mon automne aussi !

Artistes similaires : Katerine, KIM, Bertrand Burgalat...
Label : autoproduit
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Note : [9.0]
Critiques : indiemusic



La Mverte – The Inner Out

La Mverte – The Inner Out

Nourri d’influences électro-disco, d’electro-clash mais aussi des musiques de Daho, Bashung, Jacno ou Marquis de Sade, Alexandre Berly lâche le DJing il y a quelques années pour se lancer finalement dans la production de musique électronique sur de vieux synthés analogiques, avant de faire ses grands débuts en 2014 aux Transmusicales. Trois ans plus tard, il sort enfin un premier album sous le nom de La Mverte et sur lequel on découvre un son électro froid, aux rythmes martelés par les machines et la basse. Ajoutez à cela le chant détaché d’Alexandre, des influences krautrock et coldwave et vous aurez une petite idée de l’ambiance qui règne sur les 10 titres de The Inner Out.
Un disque à écouter dans la foulée de celui de son pote Yan Wagner.

Artistes similairesYan Wagner...
Label : Infiné
Ecouter : spotify + deezer
Note : [7.8]
Critiques : indie music


mardi 21 novembre 2017

Manolo Redondo – Helmet On

 Manolo Redondo – Helmet On

On avait été séduit par A Drop About to Drown l'album de Manolo Redondo paru en 2015. On le retrouve avec ce très beau disque, plein de nuances, rempli de pop entraînante, rythmée mais aussi de titres plus lents plus profonds, chantés parfois en français.
Un album très varié, qui s’apprivoisera tranquillement au fil des écoutes pour découvrir toute la subtilité de ses arrangements et la beauté discrète de ses mélodies. Un album aux charmes multiples qui méritera toute votre attention.

Artistes similaires : Le flegmatic, Philip Chrétien...
Label : Microcultures
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Note : [7.5]
Critiques : indie music




lundi 20 novembre 2017

Ali Danel – Ali Danel et ses ami.es

Ali Danel – Ali Danel et ses ami.es

L’une des plus belles découvertes de la Souterraine pour cette année 2017 s’appelle Ali Danel. Malgré ses 22 ans, ce garçon natif du Havre signe une mixtape d’une grande richesse tant musicale qu’au niveau des textes.
Il reprend magnifiquement le poème de Paul Eluard A peine défigurée avant d’enchaîner sur des chansons baignées d’ambiances africaines ou sud américaines,  le tout avec pas mal d’humour et de douce mélancolie, rappelant au passage les premiers albums de Katerine ou de Serge Gaisnbourg. Deux belles références pour cet artiste dont l'album s’écoute et se réécoute sans fin. Un régal !

Artistes similaires : Katerine, Serge Gainsbourg...
Label : La Souterraine
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Note : [8.8]
Critiques : les oreilles curieuses


dimanche 19 novembre 2017

David Crosby – Sky Trails

David Crosby – Sky Trails

Ça démarre comme une production des années 80, ça sonne gentiment comme du Steely Dan avant de glisser vers une sorte de musique pop jazzy prog FM doucereuse, là encore pas trop dans son époque. Mais qu’importe, la voix apaisante du vieux sage David Crosby, les sonorités réconfortante du piano Rhode, du saxophone, de la slide guitare et les mélodies cajoleuses font de cet album un bon moment de musique tendresse ; Sky Trails confirmant ainsi la bonne santé du vieux David Crosby, toujours d‘attaque après les impeccables Croz en 2017 et Lighthouse en 2016.

Artistes similaires : Steely Dan, Elton John...
Label : Be Music Group
Ecouter : spotify + + deezer
Note : [8.0]
Critiques : télérama


vendredi 17 novembre 2017

Laura Baird – I Wish I Were a Sparrow

Laura Baird – I Wish I Were a Sparrow

Après avoir joué en compagnie de sa sœur Meg Baird au sein de Baird Sisters ou aux côtés du fameux guitariste adepte du finger-picking Glenn Jones sur ses deux derniers albums, Laura Baird sort enfin un premier album solo dans lequel elle revient aux sources de la musique Folk américaine et plus précisément à celle des Appalaches. Si d’apparence, l’album parait austère et sec, il suffira d’une écoute, une seule, pour se rendre compte à quel point cet album est grand et beau. Dans I Wish I Were a Sparrow, avec juste une voix et un banjo, Laura Baird mélange des musiques traditionnelles avec des titres originaux, pour un résultat qui va bien au-delà de nos espérances. Frissons garantis.

Artistes similaires : Glenn Jones...
Label : Ba Da Bing ! Records
Ecouter : spotify
Note : [8.3]
Critiques : ...

mercredi 15 novembre 2017

Sequoyah Tiger – Parabolabandit

Sequoyah Tiger – Parabolabandit

Alors oui c’est sûr, à un moment ou un autre, l’italienne Leila Gharib a du être inspirée par Animal Collective et Panda Bear, car il y a dans sa musique des gimmicks qui ne trompent pas et qui rappellent fortement les productions de Noah Lennox et ses comparses.
On pourra quand même apprécier les compositions de Sequoyah Tiger pour leur côté très accrocheur et pour les boucles psychédéliques aux mélodies parfois entraînantes et entêtantes qu’elle met en place dans cet album qui ne teindra peut-être pas la distance mais qui mérite le détour, au moins pour toute la première partie.

Artistes similaires :  Animal Collective, Panda Bear...
Label : Morr Music
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [7.4]
Critiques : ...




lundi 13 novembre 2017

Greg Ashley – Pictures of Saint Paul Street

Greg Ashley – Pictures of Saint Paul Street

On ne sait pas si les parents de Greg Ashley écoutaient plus les Rolling Stones que les Beatles, mais en tout cas la musique de ce Californien rappelle nettement plus le son de Let It Bleed que celui de Revolver. Presque un exploit quand on sait que la plupart des  groupes actuels nourrissent tous, plus ou moins, leurs musiques de pop psychédélique 60’s. Les influences ici sont plutôt aller chercher du coté du blues ou de la country Folk américaine, avec même un esprit un peu anti folk, tendance Adam Green.
Comme Bill Baird, récemment évoqué, Greg Ashley n’est pas un débutant et son style rock très décontracté est à découvrir dans une discographie riche et variée démarrée avec Médicine Fuck Dream, un superbe premier album paru en 2003.

Artistes similaires : Mikal Cronin, White Fence...
Label : Trouble In Mind Records
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.0]
Critiques : Paste

vendredi 10 novembre 2017

Ojard – Euphonie



On retrouve dans les musiques de Maxime Daoud alias Ojard la mélancolie de ces vieux films français des années 70, ceux dans lesquels on entendait par exemple les musiques de François De Roubaix (toujours et encore lui !) avec ces images de types en imperméable, au volant du leur 504, la gitane au bec… Il y a aussi dans les ritournelles (clin d’oeil en passant à Sébastien Tellier) de ce bassiste qu’on l’on retrouve dans le dernier album de Forever Pavot ou aux côtés de son frère Adrien Soleiman, une douce poésie, une innocence, une légèreté que l’on aimait tant dans les albums de High Llamas... à une époque où eux seuls pratiquaient ce genre de musique nous renvoyant à la library music et aux musiques Easy Listening de Les Baxter ou Martin Denny.

Artistes similaires : De Roubaix, Forever Pavot, High Llamas...
Label : Contours Records / La Souterraine
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.3]
Critiques : inrocks

jeudi 9 novembre 2017

Bill Baird – Easy Machines

Bill Baird – Easy Machines

Tu l’as vu passer ou pas cette petite merveille de pop folk parue en mai dernier ? Si la réponse est "non", rue-toi sur cet album signé du Texan Bill Baird pour découvrir toute la finesse de son jeu de guitare, la douceur de son phrasé et de ses méloldies.
Loin d’être un débutant, malgré sa tête de jeune premier, le garçon enchaîne les albums depuis 2006 avec déjà une dizaine albums au compteur. Faute d’avoir tout écouté, on ne jugera pas ce dernier par rapport au reste de sa discographie, mais une chose est sûre, la qualité d’écriture qui ressort de cet album laisse augurer une oeuvre aussi riche que variée.
Paru quasi au même moment, Baby Blue Abyss monte une facette différente du style de Bill Baird, plus rock. En tout cas la démarche, le talent et l’esprit DIY de cet artiste rappellerait presque celle d’un certain Eels.

Artistes similaires : Tim Cohen, Michael Nau...
Label : Talkshow Records
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.5]
Critiques : addict culture




dimanche 5 novembre 2017

Dans la Playlist : une sélection de 25 albums pour cet automne

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle et les bons disques aussi. C’est le moment de balancer la playlist d’automne.



Playlist tendance automne 2017 :

Julien Pras – Wintershed
Alessandro Cortini – AVANTI
BRNS – Sugar High
Forever Pavot – La Pantoufle
Melanie De Biasio – Lilies
Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club
KIM – Blues De Geek Manifesto
Fred Pallem & le Sacre du Tympan – Cartoons
The James L'Estraunge Orchestra – Eventual Reality
Chapelier Fou – Muance
Tara King Th. – Stellar Fantasies
Garciaphone – Every Song of Sorrow is New
Annabel (lee) – The Cleansing
Marc Mélia –- Music For Prophet
Sequoyah Tiger – Parabolabandit
Abstrackt Keal Agram – Screen Blood
John Carpenter – Anthology: Movie Themes 1974-1998
John Trap – CARPENTRY
Angèle David-Guillou – En Mouvement
Klub Des Loosers – Le chat et autres histoires
Ali Danel – Ali Danel et ses ami.es
Ojard – Euphonie
David Crosby – Sky Trails
Linda Perhacs – I'm A Harmony
Gilroy Mere – The Green Line

samedi 4 novembre 2017

Cvd – Elsewhere Nowhere

Cvd – Elsewhere Nowhere

Cvd c'est Charles Dollé, musicien rattaché Groupe de Recherche Musicale (GRM) créé par Pierre Schaeffer en 1958 connu pour ses travaux sur les musiques électroacoustiques. Sous ce pseudo il nous livre un exercice de beatmaking impeccable et inspiré.
Après un démarrage jazz fusion, le garçon enchaîne les titres abstract hip hop avec une science de la construction très fine. Là où bon nombre de beatmakers se contentent de faire tourner deux ou trous boucles sur des beats pépères, sans réelle originalité, le français propose des musiques d’une richesse incroyable, pourries de jazz, rappelant par là les prods de chez WARP ou du label brainfeeder... signées Flying Lotus et consort.
Un disque à la fois ambitieux et très facile à écouter, à retrouver sur le bon petit label parisien Cascade records.

Artistes similaires : Flying Lotus...
Label : Cascade records
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.2]
Critiques : le gros tas de zik