mardi 13 février 2018

The James Hunter Six – Whatever It Takes

The James Hunter Six – Whatever It Takes

Difficile de résister plus deux minutes à la musique Soul funk Rhythm and blues vintage de The James Hunter Six. C’est le deuxième album du chanteur britannique pour l’indispensable label Daptone, qui rappelons-le, a vu deux de ses artistes les plus importants disparaître en 2016 et en 2017 (Sharon Jones et Charles Bradley).
Whatever It Takes se révèle extrêmement varié à tout point de vue, avec des titres qui rappellent par leur entrain et par la chaleur qu’ils dégagent autant les musiques funk endiablées de James Brown que les balades langoureuses des regrettés Sam Cooke et de Ray Charles. Un album pour mettre la patate le matin et pour faire la fête le soir entre gens de 7 à 77 ans. Un régal !

Artistes similaires : Curtis Harding, Nick Waterhouse...
Label : Daptone Records
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [8.0]
Critique : Absolutely cool

dimanche 11 février 2018

Dans la Playlist : une sélection de 20 albums pour cet hiver

Sélection d'une vingtaine albums "coup de coeur" à écouter au chaud tout au long de l'hiver.




Dans la Playlist - Tendance Hiver 2018 :

Alice Lewis - Imposture
Judah Warsky – Avant/Après
Elan Noon – Have a Spirit Filled
Poppy Ackroyd - Resolve
Chevalrex - Anti-slogan
Drame 2
The James Hunter Six – Whatever It Takes
Starcrawler – Starcrawler
Dragon Rapide - See The Big Picture
Kaviar Special – Vortex
Sydney Valette -Fight Back
Graham Coxon – The End Of The F***ing World
Sunflowers – Castle Spell
A Grave With No Name – Passover
Nils Frahm – All Melody
The Go! Team – Semicircle
Ty Segall – Freedom’s Goblin




Groundislava - Groundislava 2

Groundislava - Groundislava 2

Retour de Groundislava avec sa musique 8 bit, ses mélodies minimalistes et ses ambiances éthérées. Cet album fait suite au tout premier paru en 2012 qui était un hommage aux musiques de jeux vidéo vintage comme l’indique la pochette.
Si le volume 1 comprenait des parties vocales avec notamment la présence du rappeur Jonwayne, dans cette suite c’est du 100% instrumental. On retrouve encore et toujours ce côté nostalgique, ces ambiances un peu froides dans des productions composées à la même époque que celle du premier Groundislava et que son auteur a ressorties surtout pur faire plaisir aux fans. Malgré tout, ça s’écoute avec toujours autant de plaisir surtout si l’on est amateur de ce type de sonorités… sinon ça peut vite gaver.

Artistes similaires : Shlohmo...
Label : Friends of Friends
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [7.5]
Critique : ...

mercredi 7 février 2018

Starcrawler – Starcrawler

Starcrawler – Starcrawler

D’aspect, ce Starcrawler est plutôt alléchant, on a envie de mordre dedans à pleines dents. On y retrouve des saveurs d’antan, ou plutôt des sonorités du passé piochées dans le grunge de Nirvana ou de Hole, ou même dans le gros Boogie Heavy Rock tendance ZZ Top. C’est généreux, ça rappelle des souvenirs, mais comme après un sandwich, on a encore faim et on n’est pas vraiment rassasié. Alors on réécoute pour se dire que finalement oui, c’est pas mauvais  du tout... mais pas autant qu’on le croyait au départ. Starcrawler reste malgré tout un disque agréable, et on se dit que de temps en temps, ça fait du bien de se lâcher un peu sur le gras !

Artistes similaires : Nirvana, White Stripes...
Label : Rough Trade
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [7.5]
Critique : BENZINE

dimanche 4 février 2018

Bruce Brubaker – Codex

Bruce Brubaker – Codex

Sur ce nouvel album Bruce Brubaker confronte la seconde version des Etudes pour clavier n°2 de Terry Riley (1965) et les pièces du Codex Faenza, manuscrit du XVe siècle qui est l'un des tout premiers recueils de musique pour clavier. En mélangeant ces deux sources, il souhaite faire entendre les différences et les similitudes de ces pièces et montrer leur proximité avec la musique moderne.
Un retour dans l’histoire de la musique, une confrontation, un mélange entre deux époques pour un résultat étonnant, assez différents des "solo pianos" dont je vante souvent la beauté ici ou . De la musique à la fois complexe et facile à écouter. Une expérience rare dont il ne faudra pas se priver d’apprécier l’originalité et la pertinence.

Artistes similaires : Terry Riley, Francesco Tristano, Philip Glass...
Label : InFiné
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [8.0]
Critique : ...




vendredi 26 janvier 2018

The Go! Team - Semicircle

The Go! Team: Semicircle

Quoi de mieux qu'un album de The Go! Team pour vous mettre en forme dès le matin ? Une fois encore le groupe conduit par Ian Parton délivre une pop festive et radieuse portée par des refrains fédérateurs et des mélodies chatoyantes. On n'en demande pas plus. Ca tombe le groupe ne propose rien de plus.
Avec sa production psyché 60's et ses chœurs de cheerleaders aux accents juvéniles, l'album mélange à la fois des influences anglaises et américaines qui rappellent autant les Jackson 5 que les groupes du mythiques du Wall of sound ou encore des génériques d’émissions de télé des années 60 / 70 avec ces arrangements de trompettes et ces notes de synthés vintage. Un régal.

Artistes similaires : ...
Label : Memphis Industries
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [8.0]
Critique : Stars Are Underground + xsilence



mardi 23 janvier 2018

Shawn Lee's Ping Pong Orchestra – Techstar

Shawn Lee's Ping Pong Orchestra – Techstar

Shawn Lee et son Ping Pong Orchestra ont encore frappé ! Ce multi-instrumentiste, ultra prolifique (35 albums sortis à ce jour rien que sous son nom), amoureux fou de musiques de films des années 70, de productions aux sonorités vintage en tout genre, revient pour nous offrir un album concept autour d’une station spatiale imaginaire nommée "Techstar".
Mais cet album c’est aussi et surtout un bel hommage à la Library music qu'il affectionne tant, proposant des titres de Cosmic Funk, Boogie psychédélique, Jerk ou Jazzy-beat comme au bon vieux de temps de KPM, Chappell, Tele Music, des Janko Nilovic, Roger Roger, Nino Nardini, Bernard Estardy et autre Jean-Jacques Perrey avec en guise de clin d’oeil un "Dirk‘s jerk" directement inspiré par le titre "Psyché rock" de la "Messe du temps présent" de Pierre Henry. Extra !

Artistes similaires : Gonzales, Eddie Warner, ...
Label : Fat Beats Records
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [8.0]
Critique : ...

samedi 20 janvier 2018

Grandbrothers – Open

Grandbrothers – Open

L’association piano classique et musique électronique a donné, dans ce registre, un des plus beaux albums de l’année 2017 avec ce Open.
Grandbrothers est un duo. En live, l’un joue du piano, l’autre le sample en direct. Cette formeule asses étonnante débouche sur un album brillant, riche en mélodies et émotionnellement très fort comme on s’en rendra compte dès l’ouverture.
Une beauté et un lyrisme présents sur chaque titre qui masqueraient presque la démarche expérimentale de ce duo dont le style léger et cinématographique permettra sans doute d’adopter cet album dès la première écoute.

Artistes similaires : GoGo Penguin, Ben Lukas Boysen, Aufgang...
Label : City Slang
Ecouter : deezer + spotify + bandcamp
Note : [8.7]
Critique : mowno


mercredi 17 janvier 2018

Shame – Songs of Praise

Shame – Songs of Praise

Difficile d’échapper en ce début d’année au petit phénomène Shame, ce groupe londonien repéré notamment pour quelques prestations scéniques mémorables.
Avec son style post-punk très direct, sans fioriture, le groupe déverse du son rock primal sur 10 titres pour 38 minutes d’énergie brute. C’est fougueux, ça braille, ça racle la gorge, ça transpire, ça envoie sévère mais au final on oublie très vite ces morceaux pour la plupart bien peu originaux et qui finissent par se noyer dans la masse sonique. Car au-delà de la hargne, de l’absence de calcul et du côté juvénile toujours réjouissant, que ce soit dans la production ou dans le style, on s’ennuie finalement assez vite au contact de ces chansons.

Artistes similaires : The Fall...
Label : Dead Oceans
Ecouter : deezer + spotify
Note : [5.0]
Critique : mowno, indiepoprock

samedi 13 janvier 2018

1921 - In My veins

1921 - In My veins

Il y a de la fragilité et de la mélancolie à revendre dans ce premier album du duo 1921. Deux suédois, David Åhlén et Andreas Eklöf, qui ont déjà une petite carrière en solo derrière eux. Ils s’associent ici dans une production qui fait la part belle aux sonorités délicates avec, en tête, la voix de falsetto de David Åhlén derrière laquelle on entendra des sonorités et des nappes électroniques, des notes de claviers et très peu de beat.
On est parfois proche d’un James Blake, d’un Bon Iver, d’un Antony, voire d’un Jay-Jay Johanson dans ses morceaux les plus dépouillés. L’ensemble est en tout cas très doux, très beau, très contemplatif.
Un disque du soir, à découvrir sur le label Compunctio.

Artistes similaires : James Blake, Bon Iver...
Label : Compunctio
Ecouter : deezer + spotify
Note : [7.9]
Critique : ...


dimanche 7 janvier 2018

Angèle David-Guillou – En Mouvement

Angèle David-Guillou – En Mouvement

On connaît bien Angèle David-Guillou pour l’avoir croisée dans des groupes comme Ginger Ale, Piano Magic et sous le nom de Klima. On l’avait redécouverte sous son propre nom en 2013 avec le sublime Kourouma. On la retrouve 4 ans plus tard avec le tout aussi sublime En Mouvement
Un album influencé notamment par Philip Glass et Tarkovsky et avec, en fil rouge, l’idée de mouvement, qu’elle fasse référence à la danse, aux mouvements d’horlogerie, à la notions répétition, ou de déplacement.
Musicalement brillant et riche en émotions, ce disque rappellera le travail de son ami David Sheppard mais également certaines partitions de Yann Tiersen ou de Gonzales.

Artistes similaires : David Sheppard, Yann Tiersen, Philipp Glass....
Label : Village Green
Ecouter : bandcamp + deezer + spotify
Note : [8.8]
Critique : etherreal